Dans le cadre de la mise en place de la nouvelle offre de formation 2017-2021, la Faculté des Sciences et des Techniques a pris en compte l’émergence de nouveaux besoins d'aménagement des espaces d’enseignement : équipement de salles de TD pour le travail en mode projet (tableaux, ilots), pour l'enseignement à distance (studio-cours), pour l'apprentissage des langues. Elle poursuit cette année le travail engagé en s'intéressant aux tiers-lieux et vient d'entamer une étude avec l'Ecole du Design Nantes Atlantique à ce sujet.

Depuis l’automne 2014, la Faculté des Sciences et des Techniques s’est lancée dans une réflexion autour de la meilleure stratégie à mettre en place pour préparer la nouvelle offre de formation proposée à la rentrée universitaire 2017. La direction de la Faculté, particulièrement sensibilisée aux enjeux de la qualité et de la transformation pédagogique, a proposé d’impliquer toutes ses équipes de formation dans un changement de paradigme qui a guidé ses choix, en utilisant une méthodologie particulière, innovante en France : l’approche-programme.
La transformation des programmes a amené les enseignants à repenser leurs cours à travers de nouvelles pratiques (apprentissage par projet ou par problèmes, classe inversée, distanciel…) qui ont fait émerger des besoins d’aménagement différents des espaces d’enseignement, auxquels la Faculté a répondu : salles de TD configurées en ilots, salles équipées pour l’enseignement à distance en mode synchrone, salle de créativité…

En parallèle, il est apparu qu’il existait peu de lieux propices au travail individuel ou collectif comme à la convivialité au sein du campus, qui dispose pourtant de 15 000 m2 d’espaces collectifs disponibles (halls, sanitaires, circulation…), alors que les habitudes de travail et les modes d’apprentissage des étudiants ont fortement évolué ces dernières années. Actuellement, les étudiants investissent donc les pelouses, les couloirs et les halls d’amphis en rassemblant de manière informelle du mobilier d’enseignement peu adapté.

Un défi s’offre donc à la Faculté pour les prochaines années : continuer à accueillir les étudiants dans des espaces prioritairement dédiés à l’enseignement en intégrant de nouvelles pratiques pédagogiques, dans un environnement propice au travail et à la qualité de vie.

Pour y répondre, et en vue de programmer des investissements sur plusieurs années, la direction de la Faculté a souhaité s’engager dans une réflexion sur les usages des tiers lieux d’apprentissage. Une étude va être menée sur l’année universitaire 2017-2018 par les étudiants de l’Ecole du Design Nantes Atlantique, dans le cadre d’une convention de partenariat. Elle a pour objectifs de :

  • réfléchir à une diversification des lieux d’apprentissage et des ambiances pour s’adapter aux habitudes de travail des étudiants (nomadisation, travail individuel, co-working…) ;
  • proposer une offre élargie d’espaces plus conviviaux et confortables pour dynamiser la vie universitaire et pour répondre aux besoins des étudiants ;
  • optimiser l’utilisation des espaces « vides » et rendre ces lieux plurifonctionnels, interactifs et flexibles (combinable avec l’organisation d’évènementiel).